De retour sur la côte Islandaise après quelques jours dans les Hautes Terres, nous allons parcourir la route 1 qui donne accès aux plus beaux paysages du sud de l’Islande.


Jour 8 – De Vík à Seljalandsfoss

Notre périple dans le sud de l’Islande commence par la région de Vík. Vous y trouverez les aiguilles de Reynisdrangar puis le Cap Dyrhólaey d’où l’on aperçoit cette plage de sable noir et les aiguilles en arrière plan.

Cap Dyrhólaey, en Islande, qui domine la plage de sable noir et les Reynisdrangar.

A quelques kilomètres de Vík, se trouve la cascade de Skógafoss aux mensurations parfaites.

La cascade de Skógafoss, en Islande, aux mensurations parfaites.

Cette journée se finira par un coucher de soleil sur la cascade de Seljalandsfoss.

Un coucher de soleil sur la cascade de Seljalandsfoss, en Islande.

JOUR 9 – De Vík à Jökulsárlón

De magnifiques paysages nous attendent aujourd’hui, nous prenons la route en direction du parc National Skaftafell. Après quelques kilomètres, déjà le premier point d’interêt, la cascade Foss a Sidu suivie des colonnes basaltiques de Dverghamrar.

La cascade Foss a Sidu, en Islande.

Deux beaux chevaux Islandais devant la cascade Foss a Sidu.
Les colonnes basaltiques de Dverghamrar.

Arrivés au parking de Skaftafell, au milieu des bus et autres véhicules de tourisme Islandais, nous préparons à l’aide de notre guide Rother (N° 12 et N°14) une boucle afin de voir le point du vue sur la langue glacière Skaftafellsjökull et la cascade Svartifoss. Vous trouverez des informations au centre d’accueil du parc.

Enfin un peu de répit au niveau de la pluie, nous en profitons pour commencer notre randonnée vers la langue glacière. Mais à peine eu le temps de retirer la doudoune, que l’orage nous a déjà rattrapés…

L'orage nous a rattrapés pendant notre randonnée à Skaftafell.

L’arrivée au point de vue est magique, un air frais se dégage de la langue glacière, une atmosphère inoubliable.

Le point du vue sur la langue glacière Skaftafellsjökull, en Islande.

Quelques kilomètres plus loin, nous arrivons à la cascade Svartifoss et ses colonnes basaltiques.

Nous quittons le parc pour rejoindre Jökulsárlón. D’un côté de la route 1, se trouve le lagoon où se jette la langue glacière du Skaftafellsjökull. De l’autre une plage de sable noir où viennent fondre les icebergs qui ont traversés le lagoon. Sûrement le lieu le plus « magique » que nous avons vu en Islande, un endroit à couper le souffle.

La cascade Svartifoss et ses colonnes basaltiques, en Islande.

Jökulsárlón, en Islande, et sa plage de sable noir où viennent fondre ces petits icebergs

Pour fini cette journée, déjà bien chargée, nous décidons de rouler jusqu’à Hofn. Où se trouve un restaurent de langouste dont nous avons entendu parler, le Humarhöfnin. Ce resto a une très bonne réputation, malheureusement ils ne prennent pas de réservation. Nous continuons notre route en espérant qu’une table soit libre, ce qui fut le cas.

Après un agréable repas, qui n’avait rien à voir avec nos traditionnels plats de pâtes et de riz au pesto… nous trouvons un endroit où dormir afin d’être sur les starting blocks pour les Fjords de l’Est…

velit, leo ut dictum Sed sem, ut eget