L’Islande, ce pays qui nous faisait tant rêver, nous a dévoilé ses plus beaux paysages le temps d’un voyage inoubliable. Voici le récit d’un road trip de 15 jours et près de 4 000 km au milieu des cascades, volcans, champs de lave et autre glaciers et fjords.

Cette première partie est consacrée à la péninsule de Snaefellsness et sa cascade Kirkjufellsfoss, bien connue des réseaux sociaux. Ainsi qu’au Cercle d’Or, constitué de trois sites incontournables. Thingvellir, chargé d’histoire. Gullfoss, surnommée « la chute d’or ». Et Geysir, une zone géothermique où se trouve un spectaculaire geyser. Bref… un véritable concentré d’Islande !


J-1 avant le grand départ

Après avoir checké, re-checké et re-re-checké… C’est bon, nous n’avons rien oublié… Les affaires sont prêtes !

Mon équipement pour partir en Islande.

Au départ de Toulouse, nous commençons par 6 heures de route pour rejoindre Paris. Où un hotel, proche de l’aéroport et économique, nous accueillera le temps d’une nuit.


JOUR 1 – De Paris à la Péninsule de Snaefellsnes

Le lendemain – samedi 10 septembre – rendez-vous à 5h00 au terminal 1 de Roissy CDG. Enregistrement… Petit déjeuner… L’avion décollera comme prévu à 8h05.

Trajet Paris Keflavik en avion

Après 3 heures de vol, nous apercevons l’Islande à travers les hublots malgré un ciel chargé. Quelques rayons de soleil, encore assez bas, traversent les nuages et viennent éclairer l’ile… cela donne une lumière magnifique ! Nous avons l’impression d’atterir sur une autre planète et pourtant qu’à 2500 km de la France !

Sur ce, avec 2 heures de décalage horaire, nous atterissons à 9h20 à l’aéroport de Keflavik.

Après avoir récupéré les bagages, nous partons à la recherche d’une carte sim (Siminn) et d’un distributeur d’argent. D’ailleurs, il n’est pas utile de retirer énormément d’espèces, la carte bleue est acceptée même dans les coins les plus reculés d’Islande. Nous nous rendrons ensuite chez Blue Car Rental pour récupérer notre carrosse – un Dacia Duster – réservé quelques mois à l’avance.

10h00, les premiers kilomètres sur les routes Islandaises, en direction de la péninsule de Snaefellsnes. Sur la route vous passerez par le tunnel sous marin de Hvalfjörður (1 000 ISK) et si, comme nous, vous avez besoin de faire quelques courses, vous pourrez vous arrêter à Borganes où se trouve un magasin Bonus.

Petite anecdote… Attention à ne pas acheter un pack d’eau « pétillante »… Sinon vous vous retrouverez, comme nous, avec 12L d’eau gazeuse ! Mais bon… Des pâtes, du riz et du thé gazeux c’est pas si mauvais !

Le premier arrêt à l’entrée de la péninsule de Snaefellsnes est Eldborg, un volcan de 60 mètres de haut âgé et de 5 000 ans. Il est possible de randonner jusqu’au haut du cratère, ce que nous ne ferons pas par manque de temps (environ 1h).

Eldborg, un volcan de 60 mètres dans la péninsule de Snaefellsnes, Islande.

Plus loin sur la route 54 vous trouverez 2 églises, la première est Miklaholt et la seconde, Budir, est une église noire plus photogénique.

L'église noir Budir dans la péninsule de Snaefellsnes, Islande.

Entre ces deux églises, vous pourrez faire une halte sur la plage d’Ytri-Tunga, une plage de sable blond réputée pour la présence de phoques. Malheureusement, nous n’en verrons qu’un.

Une fois rentrés dans la réserve naturelle « Búdahraun Nature Réserve », vous trouverez l’arche d’Hellnar, les falaises de Londrangar, la plage de sable noir de Dritvik et Skarosvik beach.

Pour finir cette première journée, déjà bien chargée, nous nous arrêtons au mont Kirkjufell. C’est ici que se trouve le paysage le plus spectaculaire de la péninsule, la cascade Kirkjufellsfoss.

Kirkjufell, un paysage époustouflant avec la cascade Kirkjufellsfoss en premier plan.

Le temps s’écoule, nous restons hypnotisé par cette beauté de la nature… La nuit commence à tomber, il nous faut trouver un endroit pour passer notre première nuit sur les terres d’Islande. Ce sera au camping de Grundarfjordur, quelques kilomètres plus loin.


JOUR 2 – De Snaefellsnes à Gullfoss

Le lendemain matin, nous retournons à la cascade de Kirkjufellsfoss pour le lever de soleilLe ciel, bien bouché, ne nous offrira pas ces plus belles couleurs.

Avant de quitter la péninsule de Snaefellsness, nous faisons un petit détour à Stykkisholmur, un petit port très mignon où vous trouverez un joli point de vue.

Stykkisholmur, un petit port de la péninsule de Snaefellsnes, Islande.

Notre route continue sur la 56, qui traverse les montagnes et champs de lave jusqu’à rejoindre la 54.

Sur la route dans la péninsule de Snaefellsnes en Islande.

Nous voilà à Husafell pour découvrir les Hraunfossar, surnommées “cascades de la lave”. De belles couleurs d’automne nous y attendent pour notre plus grand plaisir. Cette eau qui jaillit de nulle part, s’écoule à travers le champs de lave et se jette dans la rivière Hvítá.

Les Hraunfossar, en Islande, surnommées “cascades de la lave”.

Le Cercle d’Or, un concentré d’Islande.

THINGVELLIR | Première étape

Nous rejoignons Thingvellir, première étape du Cercle d’Or en descendant par la très belle route 52.
Ce n’est pas l’endroit le plus photogénique mais il regorge d’histoire. En effet, à Thingvellir se sont rencontrées deux plaques tectoniques, l’eurasienne et la nord-américaine. Pour les amateurs de plongée, vous aurez la possibilité d’en faire dans la faille de Silfra.

GEYSIR | Deuxième étape

La deuxième étape du Cercle d’Or se situe à Geysir.
Cette zone géothermique est connue pour son geyser, du même nom, qui jaillit rarement. Sa dernière éruption date de l’an 2000 (122 mètres). En revanche, vous y trouverez un second geyser – Strokkur – qui s’exprime environ toutes les 5-10 minutes à une hauteur de 30 mètres. Vous pourrez le photographier de loin pour saisir l’ensemble du geyser ou de plus près afin de capturer son impressionnante bulle turquoise, qui se forme avant l’explosion.

La zone géothermique Geysir et son geyser Strokkur dans le cercle d'or.
L'impressionnante bulle de Strokkur qui se forme avant l'explosion.

GULLFOSS | Troisième étape

Cette journée se terminera par la troisième et dernière étape du Cercle d’Or : Gullfoss.
Une cascade haute de 32 mètres et large de 70 mètres, vous pourrez l’admirer de loin ou vous approcher au plus près pour photographier son canyon sous un bruit assourdissant.

Gullfoss, en Islande, une cascade haute de 32 mètres et large de 70 mètres.

Gullfoss, en Islande, une cascade haute de 32 mètres et large de 70 mètres.

Voilà 2 jours passés sur cette ile et déjà de magnifiques souvenirs. La suite, dans les Hautes Terres, s’annonce prometteuse.

libero in facilisis efficitur. id, venenatis et, elit. leo risus.